Que recherchez-vous ?

Fermer

La nature plus forte que les gros rubhes*

 

Hiver, ça rime (enfin pas vraiment) avec Noël, neige, ski, tartiflette, et vin chaud. Mais ça rime aussi (toujours pas) avec nez bouché ou qui coule, toux, yeux qui pleurent, mal de gorge… bref, que des trucs pas glamour et qui te font regretter de n’être pas un petit hérisson tout mignon qui pourrait hiberner 4 mois bien au chaud sous la couette. Alors pour éviter et chasser les microbes, et apaiser les vilains symptômes, on se tourne vers Dame Nature, notre super-héroïne qui a toutes les solutions !

 
Illustration Ail
 

Ail ail ail les microbes !

 
 

L’aliment anti-bactérien et anti-inflammatoire par excellence, c’est l’ail ! Alors on n’hésite pas à en mettre partout dans ses plats.

En cas de grosse crève, on passe au niveau supérieur avec le sirop d’ail bien connu de nos grands-mères. Il suffit d’éplucher des gousses d’ail pour obtenir 50g d’ail. Ensuite, on les fait bouillir 10 minutes avec 25 cl d’eau, en les écrasant pendant la cuisson pour qu’elles libèrent toutes leurs propriétés. On laisse refroidir, on filtre, on ajoute 50g de miel et on conserve le tout au frigo dans une bouteille. On prend 1 CS de ce sirop toutes les 2h environ (et on n’oublie pas de se laver les dents après, sauf si tu kiffes l’haleine de poney ou que tu es menacé.e par des vampires).

Comme l’ail, l’oignon fait partie de la famille des alliacées et est un aliment à intégrer dans un max de plats l’hiver. Il peut aussi aider à déboucher le nez. Il suffit pour cela de couper un oignon en deux, de l’approcher de son nez et de respirer environ 5 minutes.

 
Illustration Thym
 

Hakuna mon Thym-Thym

 
 

Le thym, c’est l’herbe aromatique anti-microbes par excellence ! Elle est antivirale et antiseptique, et permet notamment de lutter contre les infections respiratoires. Pour le mal de gorge, on boit à profusion des tisanes faites avec une décoction de thym frais (faire bouillir de l’eau 10 minutes avec les branches de thym dedans), du citron et du miel.

 
Illustration Huiles essentielles
 

Les huiles essentielles… essentielles !

 
 

Ces 3 huiles essentielles sont sans conteste les stars de l’hiver.
L’huile essentielle d’arbre à thé (Tea tree) est anti-bactérienne. 1 goutte dans 1 cc de miel 3 fois par jour, et on dit adieu au mal de gorge.
Contre le nez bouché, on pense à faire des inhalations avec 3 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus (Eucalyptus radiata). L’huile essentielle d’eucalyptus est aussi très efficace pour les douleurs dans l’oreille. Attention, on ne met surtout pas d’huile essentielle dans le conduit auditif. On met tout simplement une goutte sur ses doigts, et on masse les parties externes de l’oreille avec.
Enfin, la best des best, la beyoncé des huiles essentielles de l’hiver, j’ai nommé… l’huile essentielle de ravintsara (Cinnamomum camphora) !
L’huile essentielle de ravitsara est THE huile essentielle contre les infections ORL et respiratoires, en particulier d’origine virale. Elle peut être utilisée de plusieurs façons, toutes complémentaires :

• Usage interne : 1 goutte dans 1 cc de miel 3 fois par jour

• Olfaction : on verse 3 gouttes d’huile essentielle de ravintsara sur un mouchoir et on le respire pendant 10 minutes. Réaliser cela au moins 3 fois par jour.

• Inhalation : une à deux fois par jour, on ajoute une goutte d’huile essentielle de ravintsara et une goutte d’huile essentielle d’eucalyptus dans de l’eau bouillante et on inhale une dizaine de minutes.

 
Illustration Echinacée
 

Le complément alimentaire qui va tous les détruire

 
 

S’il y a un complément alimentaire à prendre l’hiver, c’est celui-ci. L’échinacée (Echinacea purpurea) est une plante qui stimule les défenses immunitaires et permet donc à ton corps d’être mieux armé pour lutter contre les virus et les bactéries à l’origine des rhumes, bronchites, sinusites et autres rhino-pharyngites. En prévention, on peut la prendre en traitement de fond durant toute la saison, à raison d’un gramme par jour en cures de 6 semaines séparées par des pauses de 2 semaines.
Si le mal est installé ou que la gorge commence à gratouiller, on passe à 1g matin et 1g soir. Niveau format on choisit de préférence des gélules, composées de poudre d’échinacée bio.

 
 

*Les recommandations suivantes ne se substituent en aucun cas à un avis médical. Je vous invite à vérifier la compatibilité de ces produits avec votre traitement actuel et vos antécédents médicaux auprès de votre médecin traitant. Les huiles essentielles sont contre-indiquées pour les femmes enceintes et les nourrissons. Si vous constatez une réaction allergique interne ou externe suite à l’utilisation d’une huile essentielle ou d’un complément alimentaire, arrêtez immédiatement la prise.

 

For booking inquiries, please contact contact@lawilderie.com